mercredi 13 janvier 2010

Les auteurs "références" pour la stratégie

Henry FAYOL est parfois surnommé le "père du management". Il est l'auteur de l'ouvrage "Administration industrielle et générale" (1916) qui met en lumière la fonction "administrative". Pour FAYOL, ADMINISTRER, c'est PREVOIR, ORGANISER, COMMANDER, COORDONNER, CONTROLER. Une approche déjà très moderne du MANAGEMENT de l'entreprise, qui débute par une prémière étape : la prévision et les objectifs.


Igor ANSOFF est un des premiers auteurs à expliciter la stratégie des entreprises. On lui attribue, en particulier, la typologie des décisions (1968) qui distingue les décisions stratégiques, les décisions administratives et les décisions opérationnelles. Il est aussi connu pour la matrice marché-produit qui identifie différents types de stratégie (spécialisation, développement de marché, développement de produits, diversification).




Michael PORTER, professeur d'économie industrielle à la Harvard Business School, il a profondemment repensé la réflexion stratégique. Il a popularisé le concept d'avantage concurrentiel et a focalisé l'analyse stratégique sur les forces concurrentielles d'un marché. Il est connu aussi pour sa formulation de la chaîne de valeur et l'explicitation des stratégies génériques (différenciation, domination par les coûts, focalisation sur un marché de niche)


Henry MINTZBERG, né le 2 septembre 1939 à Montréal, est un universitaire canadien en sciences de gestion, auteur internationalement reconnu d'ouvrages de management.

Ingénieur de formation et PhD du Massachusetts Institute of Technology, Henry Mintzberg a marqué la recherche en gestion, en management, en organisation et en stratégie.
En management, il s'est appliqué à montrer que l'activité du manager et du dirigeant est plus complexe que ce qu'on croit. Le manager a une activité fragmentée, et c'est à l'aide des relations interpersonnelles qu'il s'informe et agit.

Principal représentant du courant de la sociologie des organisations appelé école de la contingence, Henry Mintzberg est également à l'origine de modèles d'organisations de référence.

Mintzberg a récemment publié un ouvrage intitulé Managers Not MBAs où il détaille ce qui lui semble ne pas être bon dans l'enseignement du management à l'heure actuelle, notamment dans des établissements d'enseignement aussi prestigieux que la Harvard Business School et la Wharton Business School de l'Université de Pennsylvanie comme des exemples de comment l'obsession des chiffres et les tentatives obsessionnelles de faire du management une science exacte peuvent nuire à la gestion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire